0

Que dissimule vraiment cette impulsion vers une société sans espèces ?

Une société sans espèces se fonde sur des notions de commodité. Habituellement, on invoque le fait qu’une société sans espèces compliquerait la tâche aux terroristes, aux fraudeurs fiscaux et aux criminels en tous genres.

Cet article révèle un scénario plus sombre. Il indique que la véritable raison justifiant une société sans espèces, c’est le fait que les banques centrales pourraient confisquer l’épargne via des taux d’intérêt négatifs. En ce moment même, la solution permettant d’échapper aux intérêts négatifs consiste à retirer des espèces à la banque, à les conserver en lieu sûr, et attendre. Vos voisins détenant de l’argent à la banque le verront disparaître lentement lorsque les taux d’intérêts négatifs seront mis en place… alors que le vôtre demeurera intact, sous forme d’espèces sonnantes et trébuchantes.

Les banques centrales le savent bien et visent donc à éliminer les espèces afin de forcer tout le monde à avoir des comptes numériques, concentrés entre les mains d’un nombre restreint de méga banques. Alors, la confiscation via les taux d’intérêt négatifs pourra débuter.

Une société sans espèces n’arrête ni les criminels, ni les terroristes. Ils peuvent facilement s’orienter vers l’or, l’argent ou les crypto-devises, pour exercer leurs activités. D’ailleurs, les honnêtes citoyens devraient également s’orienter vers l’or pour préserver leur patrimoine financier au sein d’une société sans espèces.

C’est pourquoi je m’attends à ce qu’une « guerre contre l’or » se produise bientôt, maintenant que celle « contre le cash » bat son plein. Voilà une raison de plus de se procurer de l’or physique, dès maintenant, tant que vous pouvez encore le faire.

 

Jim Rickards

 

Aussi « archaïques » puissent-elles paraître, les espèces sont un garde-fou contre la tentation des banques, et des États, de vouloir s’accaparer les richesses des citoyens et de contrôler tous leurs faits et gestes.

C’est pourquoi, Monsieur le Premier ministre, j’exige que votre gouvernement s’engage à prendre d’urgence les mesures suivantes :

  • 1. Les limites aux retraits en espèces ne doivent plus être justifiées que par les nécessités matérielles et non par la volonté des banques de conserver les avoirs des déposants ; les plafonds doivent donc être relevés en conséquence ;
  • 2. Les paiements doivent pouvoir être faits en espèces quel que soit le montant ; les billets émis par la BCE ont cours légal et forcé et doivent donc pouvoir être utilisés en toute circonstance ;
  • 3. Le contrôle des flux financiers doit se limiter aux individus et aux groupes connus pour être potentiellement liés à des réseaux terroristes ou mafieux ; les citoyens honnêtes doivent voir leur vie privée respectée par l’État dans leurs activités économiques.

* champs obligatoires
Je serai tenu au courant de l'évolution de notre action.

 

Conformément à l'article de la loi 'Informatique et Libertés' (art. 34), nous ne transmettons pas vos coordonnées.

Consultez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *